Catégories

Depuis toujours, je suis captivée par la manière dont Léonard de Vinci a effectué son voyage vers la France où l’attendait le roi François Ier qui l’avait invité.
C’était en 1516.
Pas de moyens de transport confortables à l’époque pour cet itinéraire qui le menait…
Certains disent qu’il a peut-être pris le bateau avec ses deux compagnons, puis des chevaux.
Mais la version romantique affirme que c’est à dos d’ânes qu’ils ont fait le voyage.
Ce qui est sûr, c’est que le Maître avait 64 ans, ce qui était très âgé pour l’époque.
Ce voyage a dû être éprouvant, bien plus encore que nous pouvons l’imaginer.
Il a glissé dans ses bagages trois toiles: La Joconde, Saint Jean-Baptiste, ainsi que la Vierge, l’Enfant Jésus et sainte Anne. 
Des trésors…
Il mourra trois ans plus tard, il y a juste 500 ans.
En écoutant une guide touristique spécialisée sur la question, j’ai découvert que les mécènes du grand Léonard étaient souvent exaspérés par leur protégé.
Ce qui les agaçait?
Il fourmillait d’idées et de projets, les amorçait, mais mettait un temps fou à les réaliser… quand il n’abandonnait pas son sujet en cours de route pour se consacrer à autre chose.
J’ai souri.

Martin Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *