Catégories

Catégories

Je l’avoue: du printemps à l’automne, les journées sont largement consacrées à nos amis, la famille, nos animaux,  le jardin et la maison, l’écriture et l’étude.
Et comme deux de nos compagnons à pattes traversent une mauvaise passe en ce moment, j’en parle souvent…
Lorsque mon vétérinaire a vu Kiwi, ma poule hollandaise, la semaine dernière avant son départ en vacances, il lui a fait une injection dans la patte pour tenter de soigner son arthrite.
Et il m’a dit: Je ne peux rien faire de plus, cette fois… nous verrons à mon retour. Tout va dépendre de sa qualité de vie.
Depuis, je constate le coeur serré que Kiwi bouge moins, reste souvent immobile perchée sur une seule patte.
J’ai donc effectué des recherches pour voir ce qui pourrait la soulager.
Et j’ai décidé de commencer un traitement à ma sauce ce lundi.
J’ai préparé un fond d’eau légèrement chaude dans un large plat, et de la crème à l’arnica, et je suis allée chercher ma poule.
J’ai constaté très vite que le bain de pattes avait l’air de lui faire du bien. 
Dès qu’elle a relevé sa patte atteinte hors de l’eau, je l’ai sortie du bain et j’ai consciencieusement séché sa patte.
Puis j’ai pris la crème.
L’un de nos amis, qui passait par là, a voulu assister à l’opération.
Comme je couchais Kiwi sur  le dos dans le creux de mon bras tandis que je lui massais doucement la patte avec la crème, il nous regardait d’un air perplexe, répétant en boucle qu’il n’avait jamais vu une poule se laisser faire comme celle-ci…
Le miracle des poules hollandaises, si douces et si familières… 
Je ne pense pas que mes belles Pékin se laisseraient faire de la même façon.
Une fois mon traitement terminé, j’ai emmené ma protégée retrouver des copines emplumées, et elle a repris sa petite existence… trottinant en boitillant avec un entrain qui faisait plaisir à voir.
Je vais donc continuer mon traitement, qui ne peut pas lui faire de mal.
Il ne pourra peut-être pas la soigner non plus, mais si cela peut la soulager et améliorer son confort de vie, cela mérite un effort!

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *