Le talent de Jean

De Jean Lugrin

J’ai déjà parlé plusieurs fois de Jean sur Ecriplume.
Son épouse et lui font partie de ma vie depuis les années 90.
Cela commence à compter!
Deux personnes en or, nichées dans les montagnes suisses, comme le sont la Dame de Chiboz et sa famille.
J’ai vécu avec eux de très belles aventures…
Nous avons continué à nous écrire, depuis que je suis en Franche-Comté, et Jean m’envoie de temps en temps les livres électroniques qu’il écrit.
Il y a quelques jours, il m’a fait parvenir le dernier tome paru de son « Journal Intime ».
Lire ses écrits consiste à se plonger dans un univers un peu parallèle, où il exprime ses colères, ses révoltes, ses émotions, ses bonheurs…
Et même si les sujets sont durs, il trouve le moyen d’introduire une poésie et une beauté fragiles et précieuses dans ces pages qui suivent le cours du temps.
Cela fait des années que je suis touchée par la sensibilité et la pudeur de cet homme dont les coups de gueule ne sont que l’expression d’une affliction désespérée face à la bêtise humaine.
Il exprime à sa façon ce que beaucoup d’entre nous ressentent: en vers, en rage et en humour.
Formidable photographe et dessinateur doué, il parsème ses textes d’illustrations que j’ai appris à décoder avec le temps, et que j’aime voir et revoir.
Ayant constaté il y a peu que l’un de ses ouvrages avait disparu de la mémoire de mon ordinateur, j’ai demandé à Jean s’il pouvait me le renvoyer.
Il a eu la gentillesse de le faire et, voyant que je suis très fan, y a joint quelques autres.
Les parcourir est un bonheur…

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.