Changement d’habitude

Lorsque nous sommes revenus en Franche-Comté, il y a cinq ans, nous n’avons pas pris avec nous notre canapé arrivé en fin de vie.
Résultat, en plein emménagement, alors qu’il n’y avait rien pour s’asseoir un peu confortablement lorsque nous prenions le temps de souffler, nous nous sommes précipités au magasin de meubles et en avons racheté un dans l’urgence.
Ne disposant pas de beaucoup de temps pour choisir, j’ai opté pour un modèle très bon marché.
« Il tiendrait tant qu’il tiendrait » comme aurait pu dire ma grand-mère!
Et notre recrue a passé cinq ans à vivre notre vie de famille en partageant tous les petits événements du quotidien.
Pomme et Kali en ont fait leur terrain de sieste ou de jeu selon les cas et, même s’il était protégé par un plaid, le revêtement, qui n’était forcément pas de bonne qualité, a rendu l’âme.
Cet été, j’ai donc lancé la « Mission canap’ « , et nous sommes allés en choisir un autre sobre, confortable et de meilleure qualité.
La livraison était prévue quinze jours après l’achat, et le rendez-vous a été fixé par téléphone.
Le jour J, donc, mon Capitaine a retiré le vieux canapé du salon afin de faciliter le travail des livreurs qui devaient l’emporter.
Devant le salon vidé de sa pièce maîtresse, nos Mogwaïs ont été complètement désorientés.
Pas grave, me disais-je: le nouveau sofa arrivera dans la journée.
Sauf que… il n’est pas arrivé.
Par je ne sais quel malentendu, la livraison a été remise au lendemain.
Nous avons donc passé une soirée différente, tandis que nos bichons ne comprenaient pas « leur » canapé dorme dans le jardin.
Il avait dû faire une grosse boulette pour être puni de la sorte…
Le lendemain, après une grande partie de journée où elles ont été très perturbées, Pomme et Kali ont accueilli bruyamment les livreurs.
Une demi-heure plus tard, le nouveau canap’ trônait au salon… et je l’ai immédiatement protégé avec le plaid traditionnel.
Curieuse, Kali a gracieusement sauté sur le meuble en question, très différent du précédent, ne retrouvant pas vraiment ses marques.
Quant à Pomme, du haut de son grand âge, elle a besoin d’aide pour monter sur le nouveau venu, plus haut que l’autre.
Mais elle a très vite réalisé qu’il était nettement plus confortable…
Elle qui n’aimait plus trop monter sur l’ancien sofa demande désormais à escalader celui-ci afin d’avoir une vue plongeante sur le salon et de pouvoir s’y vautrer voluptueusement.
Quant à Kali, elle ne semble absolument pas traumatisée par le changement.
Ne reste plus qu’à voir la réaction de mon fils et de son petit bonhomme lorsqu’ils reviendront!
Elément majeur pour les tournois de Switch et nos soirées cinéma en famille, le canapé a toute son importance dans l’histoire familiale! 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.